Natasha Phillips, Musée d'Art Moderne, Paris. 2011.